Lou Salomé

Artiste plasticienne

2020-2021 a été une expérience éprouvante pour beaucoup due à la crise sanitaire du COVID. Le premier confinement (du 16 mars au 24 mai 2020, date de reprise de l’école en présentiez au Luxembourg) aura été le plus dur et le plus stressant : méconnaissance de la maladie, aucune visibilité sur une sortie de crise, rupture brutale avec la « vie normale » et les habitudes, grande première pour le télétravail généralisé, fermetures des commerces, chômage et école à la maison, fermetures des frontières et un arrêt brutal de toute vie sociale et culturelle. Gérer ses angoisses et celles de ses proches, sans vision à moyen ou long terme, se faire à ce mode de vie cloîtrée… Ce confinement a eu un impact social, sociétal et psychologique important.

La création, ma création, a été mise en suspens le temps de comprendre que la crise sera longue et éprouvante, de trouver un nouveau mode d’organisation, de nouveaux réflexes et habitudes (bonjour gel hydroalcoolique, masques, files d’attentes devant les commerces, etc.), de comprendre les directives, obligations et interdictions bien trop nombreuses et en constante évolution.

Ce temps a duré 27 jours.
Au bout de 27 jours, j’ai décidé à minima de publier une photo par jour sur les réseaux sociaux jusqu’à la fin du confinement. La vie familiale, professionnelle et l’angoisse ne me permettaient pas de créer plus. Ces photos sont en relation avec ma vie quotidienne à ce moment précis. Par chance, au Luxembourg, les sorties en extérieur étaient autorisées et non soumises à des restrictions strictes. La nature, les parcs, le vélo, autant de soupapes de décompression qui ont permis de tenir le coup. Le noir et blanc s’est imposé de lui-même, interrompu par quelques explosions de couleurs comme des lueurs d’espoir.

En février 2021, la morosité ambiante m’a inspiré plusieurs dessins diffusés sur les réseaux sociaux. J’en ai retenu 3 qui représentent pour moi assez bien l’ambiance et mon état d’esprit du moment. Ces dessins sont devenus des dessins à l’encre et des lino-gravures.

L’installation « Saute-moutons » reflète les règles ubuesques et pas toujours logiques imposées pour respecter les gestes barrières. Comment expliquer que des enfants dans la même classe doivent, pour certains, porter le masques, tandis que les autres peuvent rester démasqués ?

Deux œuvres sont ouvertes à participation : Votre confinement et Votre déconfinement. En 280 caractères partagez avec nous ce qui vous a le plus marqué pendant ces périodes.

Voici quelques questions qui peuvent vous aider à raconter votre confinement :

  1. Comment avez-vous vécu le(s) confinement(s) ?
  2. Avez-vous des anecdotes à partager ?
  3. Quelles choses vous ont surprises ?
  4. Avez-vous eu de bonnes surprises ou de bons moments ?
  5. Qu’est-ce qui vous a permis de rendre ce moment plus supportable ?
  6. Qu’est-ce qui a été le plus dur ?

Voici quelques questions qui peuvent vous aider à raconter votre déconfinement :

  1. Qu’est-qui vous a fait pleurer de joie ?
  2. Quel(s) plaisir(s) et activité(s) avez-vous pu retrouver ?
  3. Avez-vous des anecdotes à partager ?
  4. Quelles choses vous ont surprises ?
  5. Avez-vous eu de bonnes surprises ou de bons moments ?
  6. Qu’est-ce qui vous manque pour vous sentir totalement libre ?
  7. Qu’est-ce qui est le plus dur à vivre pour vous ?

Les œuvres ont été présentées en octobre 2021 à la Pop Up Galerie avec l’AEA. Lors de cette exposition, j’ai réalisé la performance « En attendant le visiteur » documentée dans la vidéo suivante.

Un livre photo regroupe les photos de la série Confinement commentée sur le principe de poésie visuelle.

ARTEN14 à Hettange-Grande

du 17 Octobre jusqu’au 4 Novembre 2021

Exposition à ciel ouvert d’œuvres artistes d’horizons et de pays divers au départ de la place Mathias Loess autour de la promenade derrière l’église.

L’exposition se décline sous forme de bâches de 200 x 110cm déployées sur les murs et les arbres de l’enceinte du vieux château.

Les artistes concernés:

  • Alain Mila (France)
  • Arcofarc (Belgique)
  • Barry Yewo (Singapour)
  • D’Gers (Singapour)
  • Egderbienne van der Torre (Hollande)
  • Sylvain Dessi (France)
  • Gérardo Nunez (Argentine)
  • Ktarzyna Kot-Bach (Pologne)
  • Laurence Battani (France)
  • Lou Salomé (France)
  • Pascal Jaminet (Bel)gique
  • Thibaud Latour (Belgique)
  • Gérard Claude (Lux)
  • Ingo Schandeler (Lux)
  • Sylvain Divo (France)
  • Mo. (France)

Le week-end du 22 au 24 octobre j’exposerai à la Pop Up Galerie avec l’AEA. Pour cette occasion je présenterai plusieurs œuvres autour des confinements qui ont rythmé notre vie en 2020-21.

Je serai présente sur place uniquement le dimanche après-midi.

Au plaisir de vous y retrouver.

Horaires d’ouverture :

  • Vendredi 22 octobre de 17 à 20h
  • Samedi 23 octobre de 15 à 18h
  • Dimanche 24 octobre de 15 à 18h

Adresse :
POP UP GALERIE10 Rue de Kopstal8284 Kehlen, Luxembourg

Parking : https://goo.gl/maps/imrpfifhi8mJ8xze7

J’ai le plaisir de présenter mes premières photos au 18ème Salon de la Photo amateur d’Audun-le-Tiche.

Le Vernissage aura lieu le jeudi 7 octobre à 19h, sur inscription.

Le Salon sera ouvert au public le vendredi 8 octobre (17-21h), le samedi 9 octobre (15-18h) et le dimanche 10 octobre (14-18h).

Au plaisir de vous accueillir

Salle Jean Moulin

57390 Audun-le-Tiche

Je vous rappelle que le pass sanitaire et le port du masque sont obligatoires pour accéder à l’espace Jean Moulin.

ARTEN14

Exposition itinérante – ARTEN14 = [art + nature] vu par 14 artistes

Art environnemental : « Le terme «art environnemental» englobe souvent les préoccupations «écologiques» mais ne leur est pas spécifique. Il célèbre principalement la connexion d’un artiste avec la nature en utilisant des matériaux naturels. Le concept est mieux compris par rapport au Land art historique et au domaine en évolution de l’art écologique. Le domaine est interdisciplinaire dans le fait que les artistes environnementaux embrassent des idées de la science et de la philosophie ».

Itinérance : L’exposition se présente sous forme de bâches de 210x110cm et propose les œuvres produites par des artistes d’horizons différents en dialogue avec leur environnement propre. L’accrochage se fera en itinérance ce qui permettra des rencontres improbables avec le public. Aucune limite n’est fixée, les lieux sont acceptables dans la mesure où il y a « rencontre ». Dédiés à l’Art ou non, c’est l’accrochage qui se projette vers le regard des gens qui ne sont plus des visiteurs mais des spectateurs de passage.

Les Artistes engagés : Arcofarc (Belgique) – Jaminet Pascal (Belgique) – Battani Laurence (France) – Kot Katarzyna (Luxembourg/Pologne) – D’Gers Feitouchi (France /Singapour) – Latour Thibaud (Belgique) – Dessi Sylvain (France) – Mila Alain (France) – Divo Sylvain (France) – Lou Salomé (France) – Egberdien van der Peijl (Pays-Bas) – Schandeler Ingo (Luxembourg) – Gerardo Nuñez Cordo (Argentine) – Mo. (France – porteur du projet) – Barry Yeow (Singapour) – Gérard Claude (Luxembourg)

Les œuvres seront affichées sur les remparts de la cité médiévale de Rodemack (57570) du 8 juillet à début septembre 2021 ainsi qu’à La Bresse dans les Vosges à partir du 20 juillet et jusqu’au 5 septembre 2021.

Plus d’informations sur https://www.zone45.eu/

Contact : ARTEN14@caramail.com